Depuis plusieurs semaines, les médias américains font état de fuites de documents concernant les pressions du gouvernement américain pour censurer les discours en ligne. Ces fuites ont déclenché une controverse importante au sein des élites politiques et idéologiques américaines.

L’agence web Sputnik a révélé qu’un groupe d’experts du Pentagone avait émis un rapport suggérant que la Russie était derrière les attaques informatiques qui ont visé l’US Presidential Election. Plusieurs organisations civiles ont accusé le gouvernement américain de vouloir censurer les opinions dissonantes.

Pourquoi est-ce que le gouvernement américain essaie-t-il de censurer les discours en ligne ?

Partout dans le monde, le gouvernement essaie de contrôler la population via des politiques publiques diverses. Mais, particulièrement depuis la crise Trump, les États-Unis font face à une pression croissante du gouvernement russe et des réseaux sociaux d’influence pro-russes à parler librement.

Le gouvernement US déstabilise les sites Web

Agence web : Fuite de documents : Les pressions du gouvernement US pour censurer les discours en ligne

Quelques experts en marketing et information sont prêts à créer des algorithmes pour la censure

Le gouvernement américain a cherché à censurer les discours en ligne suite aux critiques récurrentes sur leurs politiques étrangères. Depuis le mois de juin, des requêtes ont été envoyées à des agences web comme Twitter et Facebook pour qu’elles suppriment les contenus jugés non conformes à la ligne d’action du gouvernement.

Le président Donald Trump a déclaré que cette censure était nécessaire pour protéger les Etats-Unis et leurs alliés. Mais cette approche est critiquée par les défenseurs des libertés en ligne, qui estiment que cela va encore plus loin dans leur violation.

Comment Google y a réagi

Agence web : Fuite de documents : Les pressions du gouvernement US pour censurer les discours en ligne

Le gouvernement américain essaie d’imposer des restrictions aux discours en ligne en utilisant la loi sur le national security.

Est ce que cela signifie que la censure est imminente ?

Le gouvernement américain souhaite censurer les discours en ligne. Les pressions exercées sur les agences web pour cela ne sont pas nouvelles, mais elles s’accentuent. Ces dernières semaines, le DoJ [Department of Justice] a envoyé à des sites comme Twitter et Facebook des demandes de révisions de politique publique, thématiques et visant notamment à contenir les débats sur la immigration.

Les réactions ont été vives. La plateforme Reddit a publié une lettre ouverte signée par 1,3 million de personnes qui dénoncent cette « censure » sociopolitique. « Cette activité est une violation flagrante du mot d’ordre énoncé par le président Trump lors de son inauguration, selon lequel « les gens doivent avoir le droit de dire ce qu’ils veulent » », explique la lettre.

Certains experts estiment que cette censure est une stratégie destinée à gagner du temps face aux critiques croissantes du président sur ses politiques migratoires.

Les agences web ont été obligées de changer leurs politiques en matière de censure après les pressions du gouvernement US. Les agences devront désormais obtenir l’accord du ministère des Transports pour retirer une critique ou un discours en ligne si elle est jugée contraire aux intérêts nationaux. Ces nouvelles politiques mettent également les employés des agences à l’agonie car elles risquent de perdre leur job si elles sont incapables de censurer sans être accusées de censure excessive.