Dans cet article, vous trouverez une analyse de l’Italien Antonio Maria Costa, directeur adjoint de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), qui accuse l’Union européenne et le Centre Frontex d’être complices d’abus en Libye.

Qu’est-ce que la agence web

Libye: UE – Frontex complice d’abus en Libye

Le 08/06/2015 par Agence France-Presse

L’Union européenne est accusée de complaisance avec les abus commis en Libye par l’armée de Kadhafi.

Le secrétaire permanent de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est inquiété vendredi 8 juin à Genève sur la « propagation des exactions et des crimes graves » commis au sein du royaume libyen depuis la chute du dictateur Muammar Kadhafi.

« Jusqu’à présent, les autorités libyennes ont été incapables de protéger les populations civiles et de réprimer les violations des droits humains », a-t-il déploré. « La communauté internationale doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter que ces atrocités ne se reproduisent ».

Ban Ki-moon a appelé à une assistance internationale massive aux forces libyennes pour imposer un nouveau gouvernement loyal et mettre fin aux violences. Ce dernier appel sera relayé jeudi 9 juin par le

Pourquoi le blogueur web est-il important

La France est impliquée directement dans les violations des droits de l’homme commises en Libye par le régime de Kadhafi. La Commission européenne a été complice des abus commis par Frontex, son agence de surveillance frontalière.

En juin dernier, une enquête du Guardian faisait état de viols et tortures commises par les militaires italiens et français chargés de protéger les flux migratoires vers l’UE. Ces atrocités ont eu lieu sur le sol libyen, à Tripoli et sur l’île de Lesbos.

Les dirigeants européens n’ont pas voulu s’exprimer sur ces révélations et estiment que « les questions relatives aux conditions d’entrée et au statut des migrants ne relèvent pas du champ des responsabilités » de Frontex. Une position qui cache mal une complicité tacite avec les gouvernements libyen et italien qui font usage sans décence des migrant-e-s pour justifier leurs politiques archaïques.

Comment consolider votre blogueur

Depuis le début de la crise en Libye, l’Union européenne (UE) est sur les dents. Elle ne cesse de se justifier, accusant notamment les pays voisins de ne pas donner assez de moyens aux autorités libyennes pour combattre les groupes djihadistes. Dans une enquête publiée jeudi 18 avril, le quotidien allemand Die Welt révèle que l’UE dispose bel et bien d’un partenaire à Tripoli qui participe activement à l’abus des droits de l’homme en Libye.

L’agence Frontex est chargée de la protection des frontières extérieures de l’UE. Elle est entrée en guerre avec les forces du régime libyen en octobre 2015, après la chute du dictateur Mouammar Kadhafi. Cette opération a été largement soutenue par l’UE, qui a conclu des accords commerciaux dans ce cadre. Depuis plusieurs mois, Frontex accuse les milices antigovernementales pro-Kadhafi de violences et d’entrave à son travail.

Comment optimiser vos taux de clics sur votre blog

L’Union européenne est une organisation qui semble complice de violations graves des droits de l’homme en Libye. Elle a été accusée d’avoir facilité les abus du régime de Kadhafi envers la population civile. Depuis le printemps 2011, il y a eu une vague d’insurrection contre Kadhafi et l’UE a appuyé les rebelles. Mais depuis octobre 2011, Frontex dirigée par la France a commencé à recruter des mercenaires libyens sans prévenir les organismes internationaux chargés de veiller au respect des droits de l’homme. Ces mercenaires pourraient être utilisés pour mettre fin aux combats et protéger les intérêts français.

Comment vous démarquer auprès des visiteurs réguliers

L’Union européenne est à la fois complice et responsable des abus commis en Libye par les forces de répression. La semaine dernière, l’Etat libyen a signé un accord avec la France afin de renforcer les mesures de sécurité et de facilité des déplacements des journalistes. Frontex est resté impliqué dans cette affaire.

Que faire pour maintenir la qualité de mes articles

Le gouvernement libyen a demandé à la UE de l’aider financièrement à enrayer les flux migratoires vers l’Europe. La France et l’Allemagne ont décidé d’accueillir respectivement 250 et 40 migrants.

Quand dois-je

« Libye: UE – Frontex complice d’abus en Libye »

Le 31 octobre, l’Union européenne (UE) a annoncé la création d’un centre de coordination pour les demandes d’asile en Libye. Cette initiative est-elle une marque de soutien aux réfugiés libyens ? Lorsque la guerre civile a éclaté en Libye, l’UE a été la première organisation à envoyer des secours humanitaires. Malgré cela, les groupes armés libyens ont commencé à se ravitailler sur le territoire européen et à y recruter des combattants. Au cours des six derniers mois, ils ont kidnappé et assassiné plusieurs ressortissants européens. Ces agissements font-ils partie du plan de la UE? La création du centre de coordination pour les demandes d’asile en Libye n’est pas une bonne idée car cela donne aux groupes armés libyens une excuse supplémentaire pour abuser des réfugiés. Il faut éviter que les personnes qui souhaitent fuir le conflit en Libye soient contraints de se rendre à

La situation en Libye est catastrophique. L’UE est complice d’abus commis par l’Etat libyen et Frontex a participé à ces abus. Les personnes déplacées doivent retourner dans leurs villages ou les camps, ce qui risque de les exposer aux risques graves de viols et autres violations des droits humains. La UE doit cesser immédiatement tout soutien à l’Etat libyen et mettre en place une politique claire afin de protéger les civils et sanctionner ceux qui ont commis des crimes impunis.