Jupiter Icy Moons Explorer (Juice), la mission européenne d’exploration de l’espace aux pôles en provenance de la NASA, est entrée en service le 27 juin. Elle vise à découvrir et à étudier les satellites glacés de Jupiter et ses trois satellites, Io, Europa et Ganymede.

L’agence européenne pour l’espace (ESA), qui assure la mission Jupiter Icy Moons Explorer (Juice), présente les opportunités pour les médias dont bénéficie l’agence. L’ESA est un partenaire privilégié de l’Agence spatiale nationale américaine (NASA).

L’ESA a lancé Juice, une mission pour découvrir des lunes glaciaires à la puissance de Jupiter

Le projet Juice développé par l’ESA pour explorer les trois satellites de Jupiter Icy Moons Explorer représente un vaste chantier scientifique et technique. Ces missions seront lancées entre 2020 et 2025 et proposeront une variété de scénarios d’exploration, de découverte et de compréhension des mondes glacés. Les revenus tirés des licences astronomiques pour ces mondes constitueront une importante source de financement du programme Juice.

Les avantages de Jupiter pour les médias

L’agence européenne pour la recherche spatiale, l’ESA, a annoncé il y a quelques semaines la mission Juice, qui vise à découvrir les corps glacés de Jupiter et ses satellites. Les médias ont rapidement réagi, proposant divers scénarios sur les éventuelles activités des robots de cette expédition.

Le but de Juice est d’étudier les glaciers et leurs écosystèmes afin de mieux comprendre la dynamique géologique et climatique de Jupiter et ses satellites. Si l’expédition réussit à observer les corps glacés en grandeur nature, elle permettra aux scientifiques d’améliorer leur compréhension des systèmes planétaires cryogéniques et de renforcer leurs liens avec les populations humaines.

Les médias ont établi un parallèle entre Juice et la mission Apollo, qui a permis aux scientifiques d’explorer la Lune pendant les années 1960. Les différences entre les deux missions sont nombreuses, notamment en ce qui concerne l’objectif du

Les différents aspects de la mission Juice

Agence web : Opportunités pour les médias : la mission Jupiter Icy Moons Explorer (Juice) de l’ESA

L’ESA a annoncé la mission Jupiter Icy Moons Explorer (Juice), visant à étudier les volcans du petit satellite géant Jupiter. La mission sera effectuée avec la sonde spatiale Juno, qui décollera en juin 2021 et atteindra Jupiter en 2024. Elle permettra de révéler des informations sur le climat et l’hydrographie du satellite géant. Les médias ont été invités à diffuser les images et les résultats de la mission via les plateformes de partage social.

Les moyens employés par l’ESA pour communiquer avec les journalistes

L’agence européenne pour la science spatiale (ESA) a lancé jeudi une mission d’exploration du système solaire en compagnie du système juvénile Jupiter Icy Moons Explorer (Juice).

Cette mission devrait permettre de découvrir de nouvelles planètes de type ice, situées entre Jupiter et son obscur et lointain anneau. Elle sera également chargée d’étudier les effets possibles des rayonnements arrière provenant des planètes de type ice sur le système solaire.

Le principal objectif de Juice est de répondre à la question du rôle des corps célestes ice dans notre système solaire. Selon les scientifiques, il est possible que certaines de ces planètes soient habitables, et que certaines puissent fournir une ressource inestimable pour notre société.

Les principales opérations du projet Juice

L’agence spatiale européenne, l’ESA, a annoncé mardi la mission Jupiter Icy Moons Explorer (Juice), dont les premiers pas ont été effectués ce week-end.

L’objectif de cette mission est de découvrir des corps cachés aux orbites de Jupiter et des satellites glacés de la planète. Ces corps seraient susceptibles d’accueillir des formes vivantes inconnues.

« Cette mission est une étape clé pour l’ESA en tant que puissance spatiale, car elle constitue le premier pas vers la découverte d’un système intéressant autour de Jupiter et des satellites glacés », explique le responsable scientifique de Juice, Paolo Ferri.

Le projet Juice a débuté en 2005 et il doit prendre au moins cinq ans pour aboutir à un résultat concret. Pour mener à bien ce projet, l’ESA a recruté 50 scientifiques issus de 27 pays différents. Parmi eux figurent notamment trois chercheurs du CNRS : Raphaël Domjan, Sylvain Lefèvre et Gilles Clout

Les retombées positives

L’agence spatiale européenne, l’ESA, a annoncé ce jeudi 1er août la mise en service de Juice, sa première mission spatiale consacrée aux corps célestes glacés à proximité du Soleil. Réalisée avec le soutien financier de la France, Juice permettra notamment de déterminer les caractéristiques physiques et chimiques du gaz naturel ISM (Ice, Sulfate, Methane) et d’analyser les propriétés énergétiques des corps célestes situés à proximité du Soleil. Cette découverte pourrait contribuer significativement à la compréhension de l’origine et de l’impact des cycles glaciaires sur notre planète.

La mission Juice est lancée sur une orbite autour du Soleil depuis la Lune le 9 octobre 2018. Elle sera reliée à la Terre par un réseau satellite baptisé « Jupitersat-3 » et effectuera une dizaine de partages d’images quotidiens durant sa durée de vie. Les scientifiques espèrent pouvoir ainsi analyser les don

L’ESA a lancé la mission Juice, qui consiste à explorer les trois satellites de Jupiter constituant le système juvénile Icy Moons. Ces satellites ont été choisis pour leur capacité à fournir une variété d’informations sur les mouvements des corps célestes et sur la dynamique du système solaire. Selon les chercheurs, cette mission constitue un grand pas en avant dans la compréhension de l’histoire de notre planète et de notre Système Solar.